Formation régionale au profit des nouveaux prospecteurs sur les techniques de prospection (Akjoujt, Mauritanie) du 02 octobre au 04 novembre 2017

La disponibilité de ressources humaines compétentes constitue un préalable incontournable pour la réalisation et la réussite des activités de lutte antiacridienne. Chaque Unité nationale de lutte antiacridienne dans les Etats concernés par le fléau acridien doit disposer en permanence d’un minimum de cadres, de techniciens et d’agents d’exécution qualifiés et expérimentés. La dernière invasion 2003-2005 a montré un manque important des cadres de haut niveau spécialisés dans les domaines ayant trait à la lutte antiacridienne. Ce manque était évident aussi bien au niveau national (pour la majorité des pays) qu’aux niveaux régional et international.

C’est dans ce contexte que la Commission de lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale (CLCPRO) organise une formation régionale au profit des nouveaux prospecteurs sur les techniques de prospection à Akjoujt, Mauritanie, du 02 octobre au 04 novembre 2017. Le Centre National de lutte contre le Criquet Pèlerin du Mali  (CNLCP) est représenté par Mr Youssouf DIALLO du Département des Opérations Technique (DOT) et Mme Djélika SOGOBA de la Base d’Intervention de Gao (BIG).

Photo : participants CNLCP-Mali

Les  modules de cette formation sont les suivants :

  • Module 1 : Bioécologie du Criquet pèlerin ;
  • Module 2 : Techniques de prospection ;
  • Module 3 : Techniques d’application ;
  • Module 5 : Suivi environnemental ;

Les travaux pratiques porteront sur :

  •  La morphologie générale ;
  • La reconnaissance du Criquet pèlerin et comparaison avec d’autres espèces ;
  • L’anatomie du criquet pèlerin : dissection ;
  • La réalisation de couches entomologiques ;
  • Les plantes les plus importantes des habitats du criquet pèlerin ;
  • Les méthodes d’évaluation : transects, observation de l’habitat, collecte et observation des échantillons, remplissage de la fiche de prospection CLCPRO exercice sur le terrain ;
  • La poursuite de l’observation des échantillons rapportés si nécessaire ;
  • Check-list des équipements, simulation d’un Poste Central de Commandement ;
  • L’initialisation au GPS et ses modes de fonctionnement ;
  • L’utilisation du matériel scientifique (anémomètre, psychromètre…), utilisation d’eLocust3 (saisie et envoi des données), utilisation de la radio (mémorisation de fréquence et envoi de message) ;
  • Seuil de grégarisation ;
  • Le calibrage du débit des appareils terrestres autoportés et portés par l’homme et de l’aéronef ;
  • Le GPS, radio BLU,  eLocust, boussole et cartes sur le terrain ;
  •  Le contrôle de la qualité de la pulvérisation;
  • Le comptage et l’analyse des gouttelettes.

Beaucoup de progrès ont été enregistrés grâce au programme EMPRES de la FAO et aux projets d’urgences initiées dans les Etats. Toutefois, le vieillissement du personnel spécialisé est un souci au niveau national. Cette session permettra de disposer de prospecteurs compétents au niveau national. Le genre est aussi un souci qui a été pris en compte par la CLCPRO et le CNLCP à travers la participation féminine à cette formation.

 

 

Informations supplémentaires